Bilans GES

Accueil > les plénières

Soirée
Soirée
Soirée
Soirée
Soirée
Soirée
Soirée
Soirée
Soirée
Soirée
Soirée

FIL ROUGE PAR HERVÉ KEMPF

La comptabilité Carbone vue par Hervé KEMPF

Invité spécial du colloque, Hervé KEMPF journaliste spécialiste de l’environnement a apporté son regard extérieur et son recul sur la place de la comptabilité Carbone en France au regard des enjeux internationaux qui vont notamment se jouer lors de la COP 21.

Introduction
Conclusion

PLÉNIÈRE 1

Mobiliser les organisations en Europe et dans le monde : les pays ont-ils saisi l’opportunité Carbone?

La mobilisation des entreprises et des collectivités passe aussi par la mise en place de politiques climatiques ambitieuses par les pouvoirs publics.
Ce partage d’expérience présentera les prises de position et les perspectives de plusieurs pays.

PLÉNIÈRE 2

Trajectoire 2°: quels outils innovants pour piloter sa transition?

Depuis la fin des années 2000, beaucoup d’entreprises et de collectivités publient leurs émissions de GES dans des cadres volontaires et/ou réglementaires, avec des périmètres et des niveaux de transparence hétérogènes. Elles s’appuient sur des référentiels de calcul relativement matures, bien diffusés et peu contestés (principalement ISO 14064-1 et GHG Protocol). Au-delà du calcul et de la publication des émissions de GES, quelques initiatives émergentes appréhendent différemment l’intégration de la problématique climatique par les entreprises et les collectivités. Ainsi, la prise en compte d’autres facteurs clés relatifs à la stratégie de long terme de ces organisations, apporte un éclairage complémentaire sur l’adéquation de leurs politiques au regard d’une «trajectoire 2°C».

PLÉNIÈRE 3

Penser Climat, une opportunité pour changer les modèles :
discussion ouverte entre acteurs du changement – Carte blanche à Emmanuel DURON, PDG de POCHECO

Pour peu que quantifier son empreinte Carbone s’intègre dans une réelle dynamique de changement, l’exercice devient, pour certains, source de compétitivité, d’innovation et de développement intelligent dans un monde sous contrainte energético-climatique. Et si finalement, quantifier son empreinte climatique et s’évertuer à la réduire était une opportunité pour définir l’entreprise, les territoires et la société post carbone de demain ?